tarot psychologique

Que nous raconte 2018 selon la Force ?

2018 annonce un temps mouvementé pour la société. En effet, selon l’adition des chiffres 2+0+1+8 = 11, on y voit quel archétype va présider tout au long de cette année. Or la vibration du 11 est associé à la carte du Tarot nommée La Force, une carte conflictuelle. Cette année risque de provoquer beaucoup de conflits, d’affrontements, elle va surtout nous solliciter au niveau de nos émotions. Et selon la relation que l’on a à nos affects et nos ressentis, on va plus ou moins bien vivre cette année. 2018 va susciter de fortes réactions épidermiques, d’impulsions incontrôlées.  C’est la raison pour laquelle, nous devons, chacun d’entre nous, veiller à pacifier la relation que nous avons avec nos émotions d’abord ; et ensuite nous pourrons aborder les obstacles avec plus de douceur et de maîtrise. C’est la carte qui fait travailler les pulsions, les instincts, la libido, les désirs inassouvis, les émotions perturbatrices telles que la colère, la jalousie, l’avidité, la frustration.

11.jpgCet arcane nous oblige à accueillir et à dompter les forces en présences dans notre vie. Au lieu de partir dans l’affrontement, de donner de la prise à la dualité, de nourrir la bête en somme, cette lame demande aux êtres humains d’apprivoiser leurs ressentis, leurs réactions intempestives afin d’en faire une force de croissance personnelle. Ce faisant cela rejaillira sur le collectif.

C’est pourquoi cela risque de batailler dur en 2018, nous entrons dans une époque conflictuelle. Cette carte suscite la révolte et la rébellion. Cette année peut voir monter de grands mouvements contestataires, des luttes syndicales, des manifestations qui virent à l’émeute. On peut voir aussi des dirigeants qui s’opposent violemment, une menace de guerre, une opposition qui se durcit entre des partis, des clans, des états, des gouvernants.

Dans ces conditions, les personnes qui sont dans une quête de pouvoir vont forcément être entraînées encore plus dans leurs élans primaires et leurs désirs de conquête. Cette carte exacerbe les passions et les bas instincts comme la volonté de domination, la possessivité, les abus de toutes sortes. Elle enflamme les personnalités qui donnent de la prise à leur ego. Cette lame est le signe de disputes, d’altercations violentes, d’agressions  physiques ou morales. Donc attention, soyons vigilants !

De par son chiffre 11, symbole de la double polarité (1 contre 1), cette carte nous fait voir le principe de la dualité reposant sur l’opposition je veux/je rejette, je prends/je donne, j’aime/je n’aime pas, positif/négatif, conscient/inconscient. Il nous appartient de ne pas être dupe de ce fonctionnement duel qui consiste à vivre les choses de manière frontale. Soyez bien convaincus que plus vous alimenterez toute forme d’opposition, plus vous entrerez dans le combat de boxe, plus vous perdrez votre énergie, n’en ayant plus pour vos véritables projets de vie. Il faudra donc bien faire attention à ne pas alimenter des polémiques inutiles, à ne pas prendre part à des règlements de comptes stériles, à ne pas s’investir dans des luttes de pouvoir sans fin, dans des revendications infructueuses. Ceci va constituer une spirale involutive risquant d’absorber toute notre énergie, alors que cette même énergie pourrait être mise à profit de projets constructifs.

C’est pourquoi cette lame demande d’opérer un renversement. Jung appelle cela la conjonction des opposés, le principe de l’énantiodromie, la science des contraires. C’est de ce même principe dont parle les contes de transformation de bête en prince, tel que la Belle et la Bête, le prince grenouille et plus près de nous King Kong. Ces histoires sont des paraboles qui montrent la transformation du laid en beau par les forces de l’amour. Ce duo improbable entre la belle jeune femme et le lion rugissant est une grande leçon de psychologie appliquée.

Belle et la bete 1987

Le chiffre 11 est un maître nombre, dans sa réduction théosophique on retrouve le 2, chiffre de la dualité, du mouvement dialectique. Le nombre 2 (LA PAPESSE) symbolise notamment l'érudition et la pénétration des mystères.  Les deux 1 qui forme le nombre 11 pourrait être aussi une représentation des deux colonnes tout comme celles qui se trouvent derrière la Papesse. N’oublions pas que nous avons changé de millénaire, nous sommes sous le règne de la Papesse depuis le passage en l’an 2000. Le 2 donc représente les 2 portes qui donnent accès à la Connaissance. Elles indiquent un franchissement, un passage vers l’au-delà. LA FORCE est la volonté, et littéralement, la force qui permet d'ouvrir ces portes et de donner accès à des pouvoirs insoupçonnés. Cela sous-entend encore qu'il faut dompter la bête qui est en nous... Une étape qui peut s'avérer laborieuse... éprouvante… désagréable…   

Img 20140705 094046

Le passage des 2 colonnes avec Hercule et le lion de Némée. Ephèse en Turquie.

C’est la raison pour laquelle, cette année nous pousse à entrer en amitié avec tous les phénomènes afin d’en comprendre leur essence et de s’en servir pour avancer. Plus nous ferons ce geste d’accueillir, plus nous serons forts et puissants. A l’inverse plus nous nous placerons dans l’opposition, à quelqu’un, à une situation, à un système, à une autorité, plus nous allons perdre du terrain, épuiser nos ressources et nous retrouver encore plus affaiblit.

Cette lame parle d’accueillir ce qui se passe tout au long de cette année sans rentrer dans le combat. Soyez bien convaincu qu’il importe désormais de notre responsabilité individuelle pour insuffler une dynamique d’union, de paix, d’écoute et de tolérance, voire d’indulgence.

Ainsi tous ceux qui seront dans ce principe d’accueil, d’acceptation, et qui se relie à leur force instinctuelle vont ainsi bénéficier d’un accroissement de leurs activités, un bénéfice, un mieux être, de l’harmonie, de la vigueur, un regain d’énergie, de la créativité. Tous ceux qui travaillent avec les énergies, les magnétiseurs, les guérisseurs, les chamans, les thérapeutes, les soignants, les masseurs, les kinés, les énergéticiens, vont être particulièrement sollicité durant cette année. Car beaucoup de personnes vont avoir du mal avec leurs émotions, vont ressentir un fort malaise, vont se retrouver dans des situations conflictuelles qui altèrent leur intégrité physique, corporelle et psychique. Ceci aura pour conséquence qu’on va faire énormément appel à des personnes en capacité d’apaiser, de soigner, de calmer, de régénérer, de réparer, d’adoucir, de poser les mains, de restaurer les fissures dans le psychisme, de réguler la circulation des énergies. C’est l’année des guérisseurs qui doivent prendre une part plus active dans la société pour générer un mieux-être collectif.

La Force touche à la santé de tous et nous pousse à prendre soin du corps, à être en contact avec ses véritables besoins corporels. La négation de ce bien-être corporel risquant de déboucher sur des maladies. La planète Terre elle aussi risque de manifester un certain déséquilibre, exprimant les attaques menées contre elle : renforcement des dérèglements climatiques, ouragan, etc.

En résumé : Durant l’année 2018, il nous appartient de dompter la bête, collaborer avec notre anima si on est un homme, avec notre animus si on est une femme, s’en faire notre allié, et s’armer d’une force morale pour dépasser les obstacles. 

D'ailleurs pour bien comprendre ce travail psychique et émotionnel qui nous attend durant l'année 2018, chaque mois de l'année va être mis en correspondance avec un travail d'Hercule ! Chaque travail durant les 12 mois de l'année va nous permettre de mieux comprendre nos enjeux personnels.

Si vous désirez en connaître plus 12 Travaux d'Hercule

A voir sur ma page Facebook les vidéos qui illustrent chaque travail d'Hercule, à commencer par le lion de Némée. C'est ici: https://www.facebook.com/SophieBrarda/videos/1560355847419203/

N'hésitez pas à liker et à partager !

Voyage à Florence

Le tourbillon artistique de Florence m'a permis de plonger au coeur de la création des arcanes du Tarot. J'en reviens émerveillée, comme saoule d'images intemporelles qui baignent notre culture judéo-chrétienne. Je n'ai jamais vu autant de Beauté et d'Art au mètre carré!!! Florence est vraiment le berceau de notre langage pictural. Une ville où chaque pas dans la cité toscane suscite un ravissement, voire le syndrome de Stendhal, sorte de choc émotionnel et vertige sensoriel du à une trop forte exposition à des oeuvres artistiques.P1100296

Le ponto vecchio

Il faut savoir qu'à l'époque de la Renaissance Italienne s'est produit une effervescence et une émulation entre des artistes érudits, des génies inspiré par les philosophies antiques, et la fondation de l'Eglise Catholique. Ce fût un échange volontaire et parfois inconscient entre la construction d'églises et de cathédrales, ainsi que de leurs ornementations et la création de ce livre nomade, ce catalogue d'images universelles que constituent le Tarot.

P1100435La bibliothèque Médicis

A l'époque médiévale, il existait déjà des modèles archaïques, des exemplaires uniques de cet objet utilisé dans un but philosophique et initiatique. Il accompagnait les penseurs de l'époque, les sages et les créateurs, toutes sortes de voyageurs, les marchands sur la route de la Soie et du Sel, les peuples migrants tels que les tzigane. Mais son but premier n'était en aucun cas celui de prédire l'avenir, il servait à éclairer le chemin en se basant sur une connaissance universelle, un savoir qui remonte à l'aube de l'humanité. Les images formaient un rappel en somme de toute une banque de données sur le cheminement de l'individu. le Tarot est un manuel de bonne conduite dans le monde en somme.

P1100061

La Cathédrale Santa Maria Novella

Voici donc que durant le Quattrocento s'est développé un courant artistique prodigieux où ceux qui sont à l'origine de ces chef-d'oeuvres utilisaient le TAROT pour leur usage personnel. Le Tarot alimentait leur propre questionnement identitaire et ésotérique. Et puis c'est le siècle où est inventé l'imprimerie qui va permettre de diffuser le tarot à grande échelle, le rendre accessible à un plus grand nombre et non plus réservé à une seule élite d'intellectuels ou marginaux. Il se fige d'ailleurs avec des codes et des représentations propres aux années 1400: empereur, pape, chariot, bateleur, etc, ce sont des personnages très ancrés dans leur époque. Le Tarot est truffé d'objets et de représentants du Moyen-Age. Si le tarot était créé aujourd'hui on y verrait un président, un psychothérapeute, un prof, une star de cinéma, un pilote de course, etc.

P1100004P1100079Cosme medicis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dsc 2195 web

P1100123La Roue de Fortune, un Pape, un Roi de Denier ou Cosme de Médicis ?! L'Hermite, une Papsse protectrice et maternelle avec son manteau, Judith en Arcane Sans Nom qui tranche des têtes.

Papesse 1

Donc l'imagerie du Tarot puise sa source dans cette époque créative et des artistes comme Botticelli, Michel-Ange, Raphaël et autres sont ceux là même qui ont influencé le dessin et le design du tarot. Et lorsque les bâtisseurs de cathédrales, tous ces ouvriers artisans ont ensemble oeuvré a créer ces temples du catholicisme, ils ont en sous-texte inclus des éléments du Tarot. En fait la frontière entre le discours officiel de l'Eglise et l'approche spirituelle du Tarot est très fine, voire poreuse.

Pour preuve, le Pendu est une figure christique que l'on retrouve dans cette fresque de Lippi à la Chapelle Brancacci.

P1100294

Voyez comme les visages des personnages féminins du Tarot ont pour modèle les canons de la Beauté tel imaginé et dessiné par Botticelli. Ne reconnait-on pas dans les traits du visage de la jeune femmme du Monde ceux de sa Vénus ? Et même dans sa posture, tête penchée, regard à gauche, cheveux aux vents , etc...

P1100133 1

21 1

Les vertus morales et théosophiques comme je vous en parlais dans un précédent billet (voir ici ), nous sont apparus dans toutes leurs splendeurs !!!

P1100105 1P1100110Tempérance et la Justice en sont donc directement inspirées.

On a vu beaucoup de Justices au palais Pitti, à la galerie des Offices, etc...

Ce qui a le plus impressionné ma rétine reste le Palais Pitti et sa salle sur les 12 travaux d'Hercule.

Hercule centaures

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et je suis encore toute émue d'avoir vu en vrai la Vénus de Botticelli ainsi que son tableau sur le Printemps. On pense bien évidemment à l'Impératrice. Les 3 grâces à gauches représentent les 3 temps, 3 phases du cycle : création/expansion/destruction. (voir tout en bas)

Voici aussi le dôme doré du Baptistère, image du jugement dernier, avec beaucoup de diables et des anges qui soufflent dans les trompettes tout comme dans l'arcane du Jugement. Une annonce libératrice est proclamée !

J'ai tellement d'images à vous partager... J'ai ramené 1000 photos à peu près... Donc ces quelques photos sont un maigre aperçu de tout ce que j'ai pu récolter ! Dans un autre billet peut-être...

P1100221

Ange trompette

Printemps botticelli

Images mythologiques d’Ephèse

De mon retour de Turquie, je vous ramène quelques images qui font écho à mes cours de Tarot et donnent de la matière à mes propos, notamment concernant ma dernière conférence sur les 12 travaux d’Hercule.

Img 20140705 094046

Donc voici dans la belle cité antique d’Ephèse entièrement construite en marbre, des sols aux colonnes, une porte qui marque le passage entre la zone administrative et la zone marchande !

Hercule

11.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hercule et le lion de Némée constitue chaque borne de ce couloir sacrant ainsi le badaud ou le voyageur intemporel. Le passant, touchant chaque colonne de ses bras écartés, s’en retrouvera béni et chanceux dans la suite de son périple. On songe au premier travail d’Hercule lorsque dans son étreinte, le héros s’approprie la force du lion. De ce fait, il nous donne à voir la formidable assimilation de l’énergie instinctuelle vitale et sexuelle. Tout comme l’arcane de la Force nous le rappelle.

Nike

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Athéna est la protectrice de la ville gréco-romaine, ou plus précisément ici la déesse Niké. En tant que représentation de la victoire ailée, par une ironie de l’Histoire, Niké sert aujourd’hui de logo publicitaire à une célèbre marque de chaussure de sport, dont le nom même est repris. On retrouve d’ailleurs dans le symbole de l’aile la virgule reconnaissable dans le monde entier. Finalement les archétypes traversent les époques et les civilisations. L’Impératrice est aussi une illustration du triomphe de l’esprit éclairé du féminin fécondant.

Img 20140705 100449

Enfin la magnifique bibliothèque de Celsius constitue l’apothéose de cette déambulation dans les ruines d’une époque mythique. Sa façade à 2 étages, abrite 4 statues, représentant :

La Sagesse SOPHIA (Eh ben oui c’est mon prénom Clin d'œil)

Sophia

L’Intelligence ENNOIA

Ennoia

La Science EPISTEME

Epistemee

et La Vertu ARETE

Arete

Dans le Tarot ancestral notamment à l’époque de la renaissance italienne (tarot de Mantegna), on y trouve aussi 4 vertus cardinales : la Justice, la Tempérance, la Force et la Prudence (devenu l’Hermite au fil du temps)

4 vertus cardinales

On découvre aussi 3 vertus supplémentaires de nature spirituelle, réactualisées dans le Tarot de Liz Dean : La Foi, l'Espérance et la Charité.3 vertus theo

Enfin savez-vous que l’œil porte-bonheur qui ornent tous les bâtiments et constructions de la Turquie est en référence à Méduse? Cette fameuse chimère de la mythologie transformait en pierre de ses yeux puissants ceux qui osaient porter leur regard sur elle, du coup cet œil est censé opérer de la même manière sur nos ennemis.

Oeil turquie

Medusa

 

La Force, le Tarot au cinéma (5)

Affiche out of africaLe sens caché des films

Out of Africa

Film de 1985

réalisé par Sidney Pollack

avec Meryl Streep et Robert Redford

Ce film lyrique et romantique est en réalité l’histoire de l’accession d’une femme à sa propre force intérieure. C’est le parcours d’une danoise exilée en Afrique qui apprend à s’autonomiser au travers d’une rencontre qui va bouleverser son existence. On peut penser que l’aventurier aviateur chasseur de fauve qui est incarné par Robert Redford constitue cette fameuse rencontre. Il est vrai qu’il va être celui qui fait battre son cœur, mais là aussi, plus que l’histoire d’amour entre cet homme et cette femme, c’est en fait la rencontre initiatique avec le lion, ou plus exactement la lionne qui nous est conté dans ce film. Chaque rencontre avec l’animal va déterminer un moment clé dans le cheminement identitaire de la jeune femme. Et par la même occasion la lionne va se révéler être un animal symbole qui fait écho à la puissance en développement de l’héroïne. A chaque fois elle va un peu plus loin dans son autonomie, son ancrage, son affiramtion, sa détermination et son courage.

N’est-il pas un arcane du Tarot qui nous rappelle les enjeux de ce film ? L’arcane 11 de la Force bien-sûr !!! On y voit une jeune femme douce qui embrasse un lion, dotée d’une force tranquille elle dompte la bête dans une facilité déconcertante. Cette lame du tarot délivre un enseignement : celui de la maîtrise des émotions et des pulsions par la reconnaissance et l’intégration de sa sphère émotionnelle et instinctuelle.

11 force

Out of Africa nous montre l’appropriation de ce qui constitue la force fondamentale d’une femme, elle aussi en arrive à dompter sa part sauvage, l’animalité féroce et débridée qu’elle porte en elle, qu’elle méconnaissait et qu’elle aura besoin par conséquent de canaliser. En ce sens le lion est l’animal guide de l’héroïne. Tout comme sur la lame la bête se confond avec la robe de la jeune femme, elle semble sortir des entrailles du personnage féminin, elle représente donc un aspect profond de l’être. La Force évoque la connexion à son animal totem.

Ainsi au départ Meryl Streep nous montre une jeune femme qui fuit son pays originel et sa condition de semi-aristocrate engoncée dans un milieu trop conformiste pour elle. Elle aspire à trouver la liberté d’être et ne trouve que ce mariage improbable avec un coureur de jupon fêtard et irresponsable pour échapper à sa condition trop étriquée au regard de sa nature rebelle. Elle va vite déchanter et sera bien obligée d’affronter seule la gestion éprouvante de la ferme africaine qu’ils ont acquise tous les deux sur un coup de tête.

C’est dans ces conditions où la baronne fraîchement débarquée, pleine d’illusions sur le mariage et sur elle-même au fond, va faire sa première rencontre avec la lionne. Prise de panique, tremblante elle nie la splendeur de l’animal et réclame sa mort, tuez-le dit-elle à Finch Hatton, son futur amant. Son rejet nous indique qu'elle refoule cette part d'elle-même. La lionne s’approche et passe son chemin impassible. C’est une belle leçon pour l’héroïne qui n’est pas encore mature, car pour l'instant, elle exprime sa vulnérabilité et se sent impuissante devant la bête.

pop e africa

La deuxième fois qu’elle rencontre l’animal, elle a depuis progressé dans son cheminement. Elle conduit un troupeau de bœufs seule, enfin accompagnée de son second, sorte de double inversé d’elle-même, son animus, un africain, le fait qu’il soit noir symbolise son inconscient en somme. Elle prouve par cet acte héroïque son audace à la limite de l’inconscience. Elle va certes épater tout le monde au cours de cette épopée dans la savane. Finch Hatton lui donne au passage une boussole, acte fort révélateur sur l’idée essentielle de ne pas perdre sa direction dans le paysage intérieur de sa propre psyché.

Lionne

Donc lors de cette rencontre avec la lionne, elle semble plus vaillante et sûre d’elle. Elle fait montre d’ailleurs d’une volonté farouche au risque un peu fou de se faire dévorer, car la bête est impressionnante, fort agressive. Et la jeune femme ne possède qu’un fouet et sa seule rage pour la faire déguerpir. Malgré sa réussite, elle en retire des lacérations d’épines sur son buste. Elle paye un tribu corporel. Ceci pour nous signifier qu’elle a manqué de se faire tuer, car son accession à sa force instinctuelle n’est pas si simple, c’est tout de même une énergie explosive, dangereuse et éparpillée, en réalité non-maîtrisée. Elle réalise alors qu’elle détient un courage insoupçonné jusque là et ce au prix fort.

Tout au long du récit nous allons la voir peu à peu s’affirmer et se positionner avec vigueur et conviction jusqu’à défier la communauté machiste des colons, qui lui ont d’ailleurs refusé l’entrée de leur club au tout début du film. Elle va se révéler en femme indépendante qui tient tête à l’autorité et domine les obstacles.

Shoot africa

La dernière rencontre avec la lionne sera exécutée dans une maîtrise parfaite, la scène au ralenti renforce ce sentiment de sérénité que dégage la jeune femme. Très tranquillement alors que la bête fonce sur elle, elle va lui tirer dessus avec son fusil dans un geste élégamment exécuté. Elle se mord la lèvre. Signe que cet acte marque par le sang son initiation. On y voit toute sa concentration. En psychologie jungienne, tuer l’animal symbolise le fait de s’emparer et d’intégrer la force de l’animal. Tout comme Hercule lorsqu’il tue le lion de Némée. A ce moment du récit Meryl Streep réalise qu’elle sera à jamais une femme forte capable d’affronter les épreuves que la destinée va lui présenter, elle a même trouvé son pouvoir personnel. Elle quitte l’Afrique, forte de ce nouveau talent qu’elle va durant toute sa vie ensuite développer et révéler au monde. Elle est désormais une écrivaine, un auteur talentueux, une conteuse extraordinaire.

Et pour finaliser cette flamboyante réussite, le club des hommes va lui ouvrir son bar, tous s’inclinant devant la beauté morale de cette femme. Joli moment qui conclut cette belle histoire de l’autonomie d’une femme. Au fond elle comprend qu'elle n'a pas besoin d'un homme pour exister, elle s'est désormais affranchit du pouvoir masculin en se l'appropriant, elle s'est uni à son animus au travers de son accomplissement.

Il y aurait beaucoup à dire encore, notamment sur la relation avec Finch Hatton incarné par le beau Robert Redford, mais j’ai voulu dans cet article mettre l’accent sur les liens entre Out of Africa et l’arcane de la Force. Je vous invite à revoir ce film, car sous ses dehors de film romantique, c’est un magnifique récit qui peut tous nous inspirer dans notre processus d’individuation.

C’était aussi l’occasion idéale de donner un complément à mes élèves de 1ère année suite au dernier cours qui portait entre autres sur cet arcane.Clin d'œil

Autres articles sur le cinéma:

Le Tarot au cinéma (1) "V pour Vendetta"

Le Tarot au cinéma. (2) Le Diable s'habille en Prada

Le Tarot au cinéma. (3) Star Wars

La Quête, le Tarot au cinéma(4)

Le Bateleur à l'as de bâton

Le tricheur à l’as de carreau

ou pourquoi pas le Bateleur à l’as de bâton !

tricheur.jpg

1.jpg

Ce chef d’œuvre de Georges de La Tour datant de 1635 est une scène allégorique où chaque personnage joue un rôle qui s’apparente aux arcanes du Tarot.

Le tricheur, celui qui fait un tour de passe-passe avec ses cartes, nous rappelle évidemment le Bateleur, jeune homme fringant flirtant entre l’habileté et la filouterie. La table est son terrain de jeu, c’est la même que sur la lame du Tarot. On nous parle donc du jeu de la vie, comment on use de stratégie pour tirer parti du théâtre social.

3-2.jpg

7342-l.jpgAu centre se trouve une belle Impératrice,

notez: toutes les 2 portent à l'identique un collier,

symbole de l'enchaînement déductif des idées,

elle occupe une place centrale,

elle fait office de transition au cours d’un passage initiatique.

Elle expose une action à faire. Elle regarde une jeune femme qui verse du vin dans un verre (ou une coupe). Ca ne vous rappelle rien ? Tempérance bien-sûr !  Tout comme l’arcane 14 qui verse un liquide d’une cruche à l’autre, est évoqué ici le dialogue interne entre les deux polarités, yin et yang, émotionnel et rationnel, inconscient et conscient. C’est de cette manière que l’Impératrice pourra contrer les manœuvres pernicieuses du Bateleur, prestidigitateur malicieux.

coupe.jpg

v.jpg

14.jpg

 

 

 

 

 

 

carte-blanche.jpgLe revers de sa carte est de couleur blanche, on indique qu’elle a carte blanche : elle a tout pouvoir d’action. Les deniers à côté, symbole du monde physique et matériel, confirme une réalisation dans la matière. L’Impératrice dans le Tarot représente le passage des idées dans la matière.

bat-baton.jpg

as-baton.jpg

as-de-carreau.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Le fameux as de carreau donnant le titre à la toile est la version révisée du bâton. Sachez que les cartes à jouer (avec trèfle, pic, carreau et cœur) se situent en droite ligne des arcanes mineurs (denier, épée, bâton et coupe). L’Eglise ayant censuré le Tarot de Marseille, pour ultime trace, il reste le Mat devenu le joker dans les jeux de cartes modernisés.

Mais revenons à notre Bateleur, tenant un bâton dans sa main dans le tarot, c’est dire s’il mise sur sa capacité à entreprendre, son énergie dynamique, tout comme le jeune homme qui se réserve l’as de bâton, il mise sur des actions tangibles et visibles. Observez bien le tableau de De La Tour, une ombre se projette sur la table. C’est la sienne, cela représente son inconscient, tout ce qu’il ne veut pas ou ne peut pas voir mais qui œuvre au fond de lui. L’ombre en psychologie figure l’ego, les névroses, les mémoires émotionnelles, des illusions. Or le fait qu’il l’ignore et ne prend pas en compte l’aspect invisible de sa réalité est une forme de tricherie. C’est même l’acte de véritable tricherie avec soi-même !

Le personnage regarde le passé, car, emprunt de nostalgie, il pourrait rester au stade de potentialité. L’as c’est le « un », chiffre où tout est en germe, premier nombre qui évoque un départ, une énergie concentrée appelant la réalisation totale, un accomplissement final.

Cependant, le Bateleur, tout comme le tricheur ne le sait pas encore, il veut réussir, obtenir un succès rapide et flatteur.

8-1.jpgplume-orange.pngA droite, le personnage est coiffé d’une large plume orange. La plume, symbole de l’élément air, est à rapprocher avec l’épée. L’épée dans le Tarot représente le monde de la pensée, la sphère analytique. De couleur orange, la pensée est lumineuse. Ce personnage est de profil et fait face à la scène, mais il a un regard intérieur. Il introspecte, il rentre en lui-même pour opérer un examen lucide de la situation. On peut le mettre en lien avec l’arcane de la Justice qui tient une grande épée, mettant en avant la fonction intellectuelle, la capacité à analyser. Ce personnage représente l’aboutissement de cette scène, il est en quelque sorte ce que le tricheur doit devenir : une justice, c’est-à-dire une conscience éclairée. Son bas rouge, principe actif indique qu’il va mettre en action, pour ainsi dire en marche, ses prises de conscience.

Autres lecture de tableau, cliquez sur le lien:

Archétypes Féminin/Masculin: Impératrice et Empereur

La Quête, le Tarot au cinéma(4)

Le sens caché des films

La filmographie de Steven Spielberg

spielberg-0.jpgLa quête

1.jpgDans le Tarot, les 22 petites vignettes imagées sont à considérées comme une BD ou un story-board pour un film. On y voit une narration, un cheminement induit par la chronologie des cartes.  Le Bateleur, première carte qui apparaît dans le récit, est le héros de cette histoire intemporelle et universelle. Il a valeur d’exemple, il est facile de se projeter et s’identifier à lui. Ce jeune homme, à peine sorti de l’enfance, habile et fringant  part à la conquête du monde plein d’idéaux et d’espoir dans le cœur. Il entame ainsi une quête initiatique au fil des 21 lames suivantes ; ce qui l’amènera, en affrontant parfois des obstacles comme avec l’arcane 12 du Pendu, à se dépasser, à se transformer, à se libérer et à transcender les situations qu’il rencontre. Il possède la chance du débutant et a tous les potentiels pour réussir son entreprise. Il est animé du dynamisme un peu naïf que l’on retrouve aussi avec les héros des épopées mythiques, littéraires et cinématographiques.  

Il est un cinéaste qui je trouve illustre bien à travers son œuvre cette même notion de la quête. Actuellement il préside le prestigieux festival de Cannes. Steven Spielberg a tout du long de sa filmographie montré les ressors et les implications de la quête. Il est aussi le cinéaste qui a le mieux mis en valeur les enfants. Rappelez-vous le petit garçon d’E.T évidemment. Il incarne parfaitement le Bateleur, tout comme cet arcane il se révèle débrouillard, audacieux, hardi et candide.

et.jpg

Mais je trouve que quasiment tous les personnages principaux des films de Spielberg se placent dans cette même poursuite, ce même itinéraire imagé dans le Tarot. Souvent, il s’agit d’un homme ordinaire haussé au-dessus de lui-même par les circonstances. On pense à Tom Hanks dans « Il faut sauver le soldat Ryan » ou « Le Terminal ». D'un côté, il embarque dans une vadrouille improbable à la recherche d'un soldat perdu, et de l'autre, coinçé dans l'aéroport de New York, il cherche coûte que coûte à remplir une promesse faite à son père.

terminal.jpg

Ou bien remémorez-vous le jeune robot dans « A.I » qui part en quête de l’amour maternel. D’ailleurs ce personnage partage avec les autres protagonistes des films de Spielberg, une foi indécrottable à la lisière du rêve utopique.

ai.jpg

C’est par sa foi nourrie par l’amitié de son étrange ami que le petit garçon d’E.T, va résoudre un enjeu vital. Au cœur d’une garcon-et.jpgbanlieue banale comme on en voit tant dans les films américains, un gamin qui ressemble à tant d’autres, va vivre, sous nos yeux ébahis, une aventure extraordinaire. Cette expérience singulière va le faire grandir, le conduire à se découvrir. Et nous, spectateurs complices, allons, par phénomène d’empathie, l’accompagner dans sa trajectoire. Ce genre d’histoire alimente notre imaginaire, sème des graines dans notre subconscient, insuffle un sentiment d’espérance, la foi en nos idéaux.

Voyez comme le fait de consulter le Tarot suscite en nous ce même besoin d’accomplir une quête de Soi qui parfois nous dépasse. Une quête qui invite à faire preuve de foi en nos ressources et aux forces présentes dans l’univers.

D'autres articles à lire dans la catégorie: "le Tarot au cinéma", cliquez sur les liens suivants:

Le Tarot au cinéma. (3) Star Wars

Le Tarot au cinéma. (2) Le Diable s'habille en Prada

Le Tarot au cinéma (1) "V pour Vendetta"

Le symbolisme du labyrinthe

L'archétype du Héros, le Chariot


Le Tarot en chansons (suite)

Suite et fin des arcanes du Tarot enchanté !

12-3.jpgLe Pendu, grand méditant en suspend sur sa branche, nous invite à être "zen",


tout comme Zazie dans sa célèbre ritournelle!

arcane_sans_nom.jpegCatherine Ringer du groupe les Rita Mistouko a composé cette chanson en hommage à sa prof de danse, chorégraphe espagnole, décédée d'un cancer.

Ca à la pêche, c'est joyeux et coloré, Marcia Baila est une chanson qui transcende ce passage triste qu'est la mort, tout comme l'arcane sans Nom qui parle de savoir mourir et renaître...

tempérance.jpegTempérance est un Ange en état de grâce, ce clip un peu kitsch, certes très années 80', nous plonge dans l'iconographie des anges,

et la voix d'Annie Lennox est sublime: "There must be an angel- playing with my heart" "Il doit bien y avoir un ange jouant avec mon coeur ! "

15.jpgLe Diable évolue entre fascination et répulsion, il nous tend un miroir sur notre part d'ombre, à nous d'être vigilant sur ce qui nous anime au fond de notre inconscient.

"Sympathie fir the Devil" des Stones révèle cet étrange pouvoir qu'exerce le Diable, archétype du mal qui réside en chacun de nous. Voici sa traduction.

16.jpg"My body is a cage"..."but my mind holds the kea"  (mon corps est une cage, mais mon esprit détient la clé) est une sublime chanson, les paroles sont particulièrement émouvantes, une forme poétique pour désigner la sensation d'enfermement psychologique dont nous met en garde la Maison Dieu.

Cette version de Peter Gabriel est poignante.

pour la traduction complète, voici un lien: http://www.paroles-musique.com/traduction-Peter_Gabriel-My_Body_Is_a_Cage-lyrics,t124058

etoile.jpegJacques brel a magnifié "la Quête", rêver...pour atteindre l'innaccessible étoile.

Je ne peux m'empêcher de penser à cela lorsque je regarde l'arcane de l'Etoile! Cette chanson nous insuffle l'Espoir...


19.jpg"Laissons entrer le soleil ! "

Quoi de mieux que cette chanson issue d'une comédie musicale pour illustrer l'arcane du Soleil!!!


18.jpgL'astre lunaire a inspiré nombre de chansons.

"Hiro de la Luna" du groupe espagnol Mécano est une jolie version. Voici un clip vraiment bien réalisé aux images surréelles, oniriques et poétiques.


20.jpgBon, je vous l'avoue Kate Bush est ma chanteuse préferrée, elle m'a accompagnée durant toute mon adolescence, elle a nourri mon imaginaire, a inspiré l'artiste que je suis. Il fallait bien que je vous propose une de ses oeuvres, voici "waking the witch".

Le début où ces différentes voix comme surgis de l'inconscient et prononçant ce fameux "wake-up" me fait penser à l'arcane du Jugement. Réveille-toi semble nous dire la carte, mon âme tu dois te réveiller de ta torpeur! Ce clip illustre la magie de cette carte. Et la sorcière n'est-ce pas de ce nom dont on affuble les tarologues, des magiciennes, des intuitives, des clairvoyantes, des guérisseuses, non?

21.jpg

Sinsémilia vous souhaite "tout le bonheur du monde"

Je m'associe à eux pour finir en beauté le cheminement du Bateleur qui se réalise dans le Monde.


221.jpg

Et enfin le fou, le Mat, l'aventurier, l'électron libre du Tarot, le sage anti-conformiste, le rebelle éternel...

"The fool on the hill" des Beatles et sa traduction sur ce site: http://www.lacoccinelle.net/244763.html

Voilà, j'espère que ce voyage en chansons dans le monde du Tarot vous aura ouvert des portes sur une nouvelle perception de cet art qu'est la tarologie, qu'en pensez-vous?

Le Tarot en chansons

A force de faire des liens entre le Tarot et les autres disciplines (Littérature, peinture, cinéma), évidemment, j’en suis arrivée, lors d’un cours, à illustrer une carte par une chanson. De fil en aiguille, prise au jeu, cette association qui n’était valable que pour quelques arcanes, s’est rapidement étendue à tous.

Voici les 11 premiers arcanes, liste non-exhaustive, qui peut donner lieu à des playlists ultérieures, mais on verra ça plus tard.

1.jpgEn attendant, commençons par notre Bateleur, éternel enfant, joueur et rieur célébré par la chanteuse israélienne, Noa, sous le titre de Child of man.




2.jpgEnsuite, rien de mieux que ce magnifique chant lyrique, l’Ave Maria de Schubert, chanté ici par Pavarotti, pour évoquer la grande mère universelle qu’est la Papesse.



3-2.jpgLe principe féminin de l’Impératrice, pure essence de femme, est parfaitement évoqué dans ce joli montage d’extraits de films de Rita Hayworth, archétype de la star hollywoodienne par excellence. De plus, la musique Mon cœur s’ouvre à ta voix, issue de l’opéra Samson et Dalila est sublimée par la voix émouvante de la Callas. La diva et la star sont nos impératrices contemporaines dans notre inconscient collectif.

4-2.jpgZazie, en composant Je suis un homme, nous donne à voir toute la palette de ce que représente l’archétype masculin dans notre monde actuel. C’est l’Empereur aussi bien dans son aspect le plus lumineux que dans ses dérives.


5.jpgBarbra Streisand a écrit, réalisé et interprété le film Yentl, à travers ce morceau Papa can you hear me ?, elle rend hommage, sous forme de prière, au père, à sa transmission, à son soutien et à sa guidance. Vous reconnaîtrez bien-sûr le Pape.


6-1.jpgQuand on a que l’amour de Jaques Brel est, je trouve, superbement interprété ici par Maurane. Quoi de mieux que ce chant pour vous mettre dans l’état d’esprit de l’Amoureux.



7-1.jpgHeroes de David Bowie nous invite à se projeter, « just for one day » (=juste pour une journée), dans la peau d’un héros. On pense au victorieux qu’est le jeune homme guidant l’attelage du Chariot. (Attention, la deuxième partie de la chanson est en français avec ses sous-titres!)


8-1.jpgQuand Aretha Franklin a chanté Respect, dans les années 60’, c’est devenu une sorte de manifeste des droits civiques des afro-américains.

R-E-S-P-E-C-T : oui je suis d’accord avec elle!! La justice nous dit de nous respecter, de se faire respecter et de respecter son intégrité.


9-1.jpgL’Hermite est l’arcane du temps qui passe, des fins de cycles, de la vieillesse et de la solitude. C’est tout cela que l’on retrouve dans la chanson de Léo Ferré : Avec le temps.



10.jpg« Tu fais tourner de ton ombre Tous les moulins de mon cœur », nous chante Michel Legrand, tout comme la Roue de Fortune fait tourner les cycles de notre existence.



11.jpgCamille, je trouve, a trouvé les mots justes dans sa chanson Ta douleur. Ces paroles s’appliquent précisément à la posture sage et accueillante de la jeune femme de la Force.



Suite au prochain billet...

Taroscope OBAMA

Thème de naissance Taroscope

barack-obama.jpg

Barrack Obama

Voici quelques grandes lignes du thème d'Obama. A partir de sa date de naissance, la combinaison de chifres mis en correspondance avec les arcanes du Tarot révèlent un profil psychologique et un cheminement singulier.

(Pour plus d'info, cliquez: Taroscope)

roue_de_fortune.jpegL’emblème : la Roue de Fortune

L'archétype qui l'anime est celui du cercle, cela imprime la notion de cycle. Il s'inscrit dans la posture du novateur. Il lui a été demandé de savoir changer les choses et d’opérer une prise de conscience sur sa responsabilité dans le cours des évènements. Comme on le voit aussi en maison 5, par la force des choses, il a du apprendre à repartir à zéro, tout quitter pour tout recommencer. Régulièrement, la roue tourne! Il forge son destin en se renouvelant.

empereur.jpegMaison 1 et 12, la persona et l'objectif final : l’Empereur

L’arcane se répète dans ces 2 maisons produisant un renforcement des énergie.  L’Empereur est donc un aspect très positif chez Obama car cela le tire vers le haut. Il était vraisemblablement destiné à de hautes fonctions, car cette carte met en valeur sa qualité de dirigeant. Il a un caractère sérieux, responsable, pragmatique et solide. C’est un commandant, un chef, un homme qui agit selon les règles établies. En ce sens il assez traditionnel et agit de manière consensuelle.  Il a besoin de mener une action structurée et s’avère efficace quand il s’agit d’organiser, de planifier et de poser des jalons. A travers cette lame, on comprend que son premier mandat n’est pas montré autant de changement que l’on en attendait, car il est conformiste et a des difficultés à prendre des risques, ce n’est pas un novateur.

Dans l’avenir il va se montrer de plus en plus carré et assoir son pouvoir. Il a la carrure pour imposer ses idées et marquer son territoire. Il peut devenir plus strict et autoritaire, chercher à conserver les acquis.

justice.jpegMaison 2, son besoin profond: La Justice

Il a souffert de l’injustice sociale, du racisme et de la pauvreté. Il en a retiré un besoin de justice. Il se veut le défenseur des opprimés et des exclus.Il a d'ailleurs été travailleur social dans sa jeunesse. On y voit ici son action pour la santé, le fait de rétablir une justice en créant une sécurité sociale pour le peuple américain.

etoile.jpegMaison 3, son mental/ego: l’Etoile

Sous ses dehors de grande maîtrise de soi, l’Etoile évoque une fragilité émotionnelle, c’est un affectif, et parfois il est débordé par ses émotions. (Pour preuve cet épisode au lendemain de sa réélection, ses larmes inattendues lors de plusieurs discours) Cette lame signale aussi un gros chagrin qui vient de loin, dans son histoire personnelle. On peut penser à une tristesse liée au père.

jugement.jpegMaison 4, le domaine professionnel : le Jugement

Il veut ouvrir des portes, élargir l’horizon, conduire la population à produire de fortes prises de conscience. Il souhaite que les mentalités changent. Son intervention se situe dans une dynamique d’ouverture et de libération. C’est un bon orateur, la trompette de l’ange signale une belle prise de parole, des mots inspirés (on pense à son slogan « yes we can »), on voit avec cet arcane combien il sait captiver un auditoire, magnétiser les foules.

arcane_sans_nom.jpegMaison 5, le passage obligé : l’Arcane Sans Nom

Cet homme a du traverser de grosses ruptures de l’existence, tout d’abord la séparation de ses parents accompagnée de l’abandon du père. Né à Hawaï, il a vécu une partie de son enfance en Indonésie pour revenir à Hawaï, et encore tout quitter pour aller aux USA, etc. Cette lame signale des fins et des nouveaux départs, un peu comme des morts symboliques et des renaissances sous une nouvelle forme. On voit aussi de grands deuils, celui de son père en 1982 et surtout sa grand-mère maternelle survenue la veille de sa 1ère élection. Son passage obligé est de savoir se transformer et changer de vie lorsque les circonstances l’exigent. Manifestement, son histoire confirme que cet homme a su opérer les mutations nécessaires.

pendu.jpegMaison 6, ses atouts : le Pendu

Sa qualité principale est la patience. C’est un grand calme, il saura attendre le bon moment pour agir. Il prend du temps pour murir ses idées. Il se nourrit d’une profonde réflexion. La capacité à entrer en gestation est son point fort.

hermite.jpegMaison 7 et 9, son défi et le poids du passé : L’Hermite

Là aussi la répétition de cet arcane souligne son importance dans son histoire. Ici l’Hermite, en tant qu’archétype paternel, parle véritablement de l’absence du Père. Dans son enfance, son père vit au Kenya, au loin moralement et physiquement. On y voit une blessure émotionnelle, combien il a souffert de cette distance entre eux. Barack Obama a été élevé par ses grands-parents maternels (famille blanche). L’Hermite évoque la vieillesse et la solitude dans sa petite enfance. On peut comprendre que la grande différence d’âge et de culture des grands parents a suscité chez cet homme un lourd sentiment de solitude. De plus, dans un monde de blanc, ça n’a pas été facile pour lui de trouver sa place. Il a d’ailleurs écrit dans sa biographie « où est ma place ». Par conséquent, il a du trouver des repères par lui-même. Son défi est de devenir à son tour un guide, un père pour les autres, un mentor. On voit un chemin de vie solitaire qui l’a contraint à forger une philosophie de vie.

monde.jpegMaison 9, son identité : le Monde

C’est un homme de grande envergure, polyvalent, capable de relier les hommes et les femmes entre eux. Il est humaniste et a le sens de la collectivité. On comprend son discours qu’il martèle constamment. Il cherche à rassembler toutes les différences (noirs et blancs, homos et hétéros, pauvres et privilégiés, etc). Il s’incarne en médiateur, c’est un homme de réseau qui fédère. En tant que métisse aux origines multiculturelles et ayant vécu dans différentes régions du monde, il a une vision cosmopolite, il se veut citoyen du monde. Il aime faire des ponts entre différentes factions. Lorsqu’il était étudiant, il a noué des amitiés avec toutes sortes de nationalités, et même, bien que démocrate, il a eu des affinités avec des conservateurs de Harvard. Il est investi d’une grande mission à accomplir, on voit avec cette lame une forte et belle ambition, tourné vers les réalisations de groupe.

bateleur.jpegMaison 10, l’ombre : le Bateleur

Le Bateleur représente l’archétype de l’enfant. C’est là que le bas blesse pour lui, il n’a pas vraiment eu d’enfance. Associé à l’Hermite, on y voit de la tristesse, du sérieux, pas de place au jeu et à l’amusement. Il a été un enfant brimé dans ses élans créateurs.

Le symbolisme du labyrinthe

Un labyrinthe est un tracé sinueux, où s’imbriquent des impasses et fausses pistes, destiné à perdre ou à ralentir celui qui s’y engage. Ce motif, apparu dès la préhistoire, se retrouve dans de très nombreuses civilisations sous des formes diverses. La plus ancienne représentation d'un labyrinthe a été trouvée dans une tombe sibérienne datant du paléolithique. On le retrouve dans la mythologie grecque dans une série complexe de galeries construites par Dédale pour enfermer le Minotaure. En tant que symbole d'un cheminement initiatique long et difficile, il est un archétype universel qui apparaît chez les Mésopotamiens, les Scandinaves, les Hopis, les Navajos, les Indiens, les aborigènes d'Australie, les Touaregs, les juifs de Palestine, les Mayas. En Inde, le mandala est une figure labyrinthique: il s'agit d'un cercle sacré, au sein duquel on trouve des divinités bouddhiques.

labyrinthchartres543px.gifLabyrinthe de la Cathédrale de Chartres

De nos jours, on le retrouve dans des paysages urbains ou des jardins. Le concept du labyrinthe a été exploité tout d'abord sous le nom de jeu de l'oie, puis depuis quelques années, les jeux vidéos exploitent cette figure complexe, et même dans le cinéma avec les films « le labyrinthe de Pan » ou « Inception ».

inception11.jpgLa jeune héroïne d’Inception apprend à construire des mandalas virtuels qui s’insèrent dans les rêves des protagonistes.

Pour prédire l’avenir, les tribus des temps anciens, avaient pour usage de sacrifier un animal afin d’y lire des présages dans ses entrailles. La forme sinueuse des boyaux dépliés auraient donné ensuite ce tracé labyrinthique associé à un espace sacré. L’art divinatoire des origines était intimement lié à la spiritualité. Lire dans les oracles, c’est un peu vouloir percer les mystères de l’existence.

Le labyrinthe est donc une métaphore : son principe existe à l'intérieur de soi et il correspond à un labyrinthe extérieur à soi. Souvent, lorsque l’on met les pieds dans un labyrinthe extérieur, c'est qu’on entre aussi dans un labyrinthe intérieur. Le processus d'individuation (devenir soi ou réalisation de soi) est aussi un labyrinthe, car les erreurs, blocages et impasses que l’on vit sont autant d'explorations nécessaires de nous-mêmes, liées à des événements ou des moments de notre histoire.

Rdf 1Le Tarot dans son principe initiatique est aussi un labyrinthe composé de 78 cartes qui s’agencent en forme de mandala. Depuis son utilisation a été galvaudée et désacralisée, devenant au fil des siècles principalement un objet de prédiction. Il aurait perdu sa signification mystique et psychologique. Aujourd’hui, il nous appartient de le restaurer à sa juste place, comme un livre nomade riche de symboles, nous initiant au véritable sens de la vie.

La Papesse: le pouvoir de lire

tarot-soprafino-03.jpg2.jpg

Lire c’est suspendre le temps et percer les mystères...

Lire c’est accéder à la connaissance. C’est une porte d’entrée vers une réflexion intime en favorisant le libre-arbitre. La lecture est un vecteur de sagesse. Cela produit de la vérité en soi. La Papesse, d’ailleurs, le sait bien. Sur ses genoux est posé un livre qu’elle ne regarde même pas. Est-elle en train d’y réfléchir ? D’intégrer de nouveaux concepts ? Ou bien le connaît-elle déjà par cœur ? Sa lecture provoque-t-elle des songes ou une rêverie ? Des émotions ? Des désirs ? Des souvenirs ? Une prise conscience ?

Elle semble nous interroger du regard... Elle invite au questionnement, au recueillement et à l’introspection...

Cette prêtresse impénétrable incarne l’archétype féminin, elle représente la mère universelle. Elle est à la fois Femme Sage et Sage-femme. Elle est détentrice d’un savoir et maîtrise l’art de la maïeutique. Cette image traverse l’histoire de l’art depuis nos origines. On la retrouve dans les déesses antiques telles qu’Isis ou Déméter, ou bien les grandes saintes comme Marie-Madeleine. Elle est aussi et surtout Marie, la mère du Christ. Mère initiatrice et inspirante.

Puisque le Tarot représente une femme en possession d’un livre, c’est que ce détail n’est pas anodin, ni fortuit. C’est nous montrer une femme de pouvoir. Une femme qui pense par elle-même. Une femme qui échappe à la norme et sonde les profondeurs de l’être.

Comme le dit si bien Laure Adler, dans son livre « les femmes qui lisent sont dangereuses », lire en secret, pas seulement en privé, non publiquement, renvoit aussi à une manière qui échappe au contrôle de la société et de la communauté immédiate, notamment celle de la famille, de la sphère domestique et de la religion.

Je vous conseille ardemment la lecture et la contemplation de ce bel ouvrage. Voici quelques illustrations qui égrènent les pages de ce livre, elles vont vous rappeler notre amie la Papesse :

portrait-dune-vieille-femme-rembrandt.jpg

tombeau-alienor.gif













chardin-gros-plan.jpg

martini-lannonciation-gros-plan.jpg











marie-madeleine-ambrioius-benson.jpg

marylin.jpg

De gauche à droite en partant du haut: Vieille femme de Rembrandt, Tombeau Aliénor d'Aquitaine, Vie privée de Chardin, l'Annonciation à Marie de Simone Martini, Marie Madeleine de Ambrioius Benson et Maryline lisant Ulysse de Joyce.

« Les femmes qui lisent sont dangereuses » par Laure Adler et Stefan Bollmann aux éditions Flammarion. A lire aussi dans la même série « les femmes qui aiment sont dangereuses »

august-macke-femme-lisant-1910.jpg

marie-lorenzo-costa.jpg

Voici d’autres représentations, il me semble, qui s’inscrivent aussi dans cette image archétypale de la Papesse en posture de lecture.


marie-madeleine-lisant.jpg

pisier-truffaut.jpg

Femme lisant d'August Macke, Marie de Lorenzo Costa, Marie Madeleine liasnt de Van der Weyden et Marie-France Pisier filmée par Truffaut.






Je vous souhaite à tous un bel été, (avec du soleil!!! Cool) de belles vacances, des temps pour vous où la lecture procure des espaces intimes de réappropriation. Sourire

Politique de confidentialité