Mars

Archétypes Féminin/Masculin: Impératrice et Empereur

Principe féminin et masculin

au travers de " Vénus et Mars" par Sandro Botticelli (1483)

botticelli-mars-and-venus.jpg

Mars, dieu de la guerre, profondément assoupi, repose ici au côté de Vénus, déesse de l’amour. Son corps dénudé et endormi expose une fragilité. Il semble vulnérable, voire faible. Vénus au contraire est habillée, donc protégée. Elle porte une élégante robe blanche, symbole de pureté. A l’inverse de son compagnon, elle est bien éveillée, elle le scrute avec attention. Cette posture révèle une certaine conscience et maîtrise. Elle désigne un pouvoir féminin qui dompte la force et l’esprit combatif du dieu antique. Dans cette optique, ici, l’amour triomphe de la guerre !

Le couple du Tarot qui s’apparente à cette représentation mythologique est sans aucun doute l’Empereur et l’Impératrice. Détail significatif dans le cheminement du Tarot : la femme apparaît avant l’homme. En effet, l’Impératrice est le troisième arcane, tandis que l’Empereur le quatrième. On peut donc dire que le principe féminin précède le principe masculin. Tout comme dans ce tableau de Botticelli, si on le lit dans le sens de la lecture : la femme se situe à gauche, la place du principe passif et aussi ce qui vient du passé, et l’homme à droite, la place du principe actif, et donc ce qui se dirige vers le futur. Cette disposition ordonnancée signifie que ce qui procède du féminin, le monde de l’inconscient, introduit ce qui procède du masculin, le monde du conscient.

3.jpg4-1.jpgL’Impératrice est l’archétype de la féminité profonde, la Femme Absolue, elle est la mère des idées en germe dans le Soi. Elle évoque un bouillonnement créatif, une intelligence féconde. Tout comme le printemps, période faste où la sève monte dans les arbres, et la nature explose de couleurs ainsi que de formes variées. L’Empereur, quant à lui, est l’archétype de l’Homme Constructeur, il est le bâtisseur d’un empire. Si l’Impératrice est la visionnaire, l’Empereur, lui,  est  l’architecte. Il amène l’ordre et la structure.

Dans cette œuvre, cette victoire de la déesse sur l’esprit belliqueux, nous fait penser que le monarque a enfin fait tomber son armure. On remarque même son casque abandonné sur la tête d’un faune. Il n’en perd pourtant pas de sa force, car il est capable dans son sommeil, d’entendre le message d’un autre faune qui, au creux de son oreille, souffle dans une conque, tel un ange. On pense à la carte du Jugement. Il est le bel endormi qui perçoit des messages célestes. L’inconscient insémine des idées créatrices dans l’esprit rationnel.

botticelli-mars.jpg

Ce tableau qui date de 1483, au fond est d’une grande modernité. Il balaye nos idées convenues et traditionnelles sur le féminin et le masculin. Il nous montre une force féminine valorisée, toute puissante, et un aspect masculin en réceptivité, passif consentant. Si on observe le couple du Tarot, l'Empereur regarde l'Impératrice avec attention: il la consulte, il s'en inspire, il puise dans la créativité féminine son pouvoir de maîtrise de la matière. Ceci nous éclaire sur le cheminement individuel de l'être. Il nous appartient de reconnaître ce mouvement qui va du féminin au masculin. Sachons faciliter nos phases de gestation, vecteur d'idées nouvelles, qui précède le temps de l'action.

Afin de soutenir ce processus intime, je vous invite à participer au prochain stage "oser être soi-même" qui aura lieu les 29 et 30 juin à Floirac, pour plus d'infos cliquez ici: Stage OSER ETRE SOI-MEME