Arcane Sans Nom

La Mort Créatrice: Arcane 13

Depuis quelques temps, j'écoute avec grand intérêt une émission sur France Inter intitulée "sur les épaules de Darwin". Ca passe le samedi matin de 11h à 12h. Quel bonheur !! Le narrateur de sa voix chaleureuse et douce propose une exploration intelligente par delà les limites de la science, entre philosophie, récentes découvertes scientifiques, poésie, contes et mythologie. Divers sujets abordés, différentes interviews viennent étayer une profonde réflexion sur l'être, la conscience de soi, la perception des phénomènes, la mort, etc...

jean-claude-ameisen.jpgJean Claude Ameisen est médecin et chercheur, et a fait des contributions majeures dans le domaine des recherches sur la mort cellulaire. Professeur d'immunologie à l'université  de Paris.

Voici le lien, il y a des émissions à écouter et à réécouter gratuitement sur le site:

http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/sur-les-epaules-de-darwin/

C'est une parenthèse enchantée que d'entendre sur les ondes au milieu de notre tumulte quotidien une parole lumineuse et vraie. Je pense à cette émission sur le thème de "la sculpture du vivant et le suicide cellulaire ou la mort créatrice" dans laquelle, pour illustrer son propos, Jean-Claude Ameisen évoque la mytholgie, il convoque Ullysse et le chant des sirènes. Ce chant de mort comme une parobole d'une pulsion en nous tous et que le chant de vie s'élève aussi en nous tel Orphée qui seul sait vaincre les funestes voix des sirènes.

 L'arcane 13 du Tarot de Visconti

Le thème, il est vrai, est fondamental : l'apoptose, ou mort programmée des cellules, est une découverte récente qui remet en cause tout ce que l'on croyait savoir sur la vie et la mort. De la vie, Claude Bernard disait : "Tout ce qui s'oppose à la mort." La réalité est autrement plus subtile, puisque chacune de nos cellules, si elle contient les organes nécessaires à sa survie, contient aussi les armes capables de la détruire. Au stade embryonnaire, par exemple, nos organes ne "poussent" pas comme le feraient des plantes ; les mains, qui sont d'abord des sortes de moufle, comportent certaines cellules, programmées pour cela, qui vont s'autodétruire afin de laisser des espaces libres - sculptant ainsi une main en enlevant de la matière ! La façon dont les cellules décident ainsi de se suicider, et la façon dont elles sont absorbées par l'organisme, donnent les clés essentielles pour la compréhension du vivant... et pour la guérison de toutes les grandes maladies qui résultent d'un dysfonctionnement de la cellule.

Chacune de nos cellules à la possibilité de se suicider.

L'arcane Sans Nom du Tarot de Charles VI*

Cette faculté est héritée d'un lointain passé où les cellules luttaient contre les plasmides. Si l'évolution a conservé le suicide cellulaire, c'est qu'il est source de vitalité. Le suicide cellulaire est constructif. Il permet à l'embryon de se développer. Il assure l'éducation de notre système immunitaire. Il intervient pour réguler les populations cellulaires. D'une manière générale c'est un moyen de contrôle de la société cellulaire sur les individus qui la composent. L'autodestruction cellulaire est à la fois vecteur de complexité, donc du vivant, tout en étant responsable de nombreuses maladies.

La version d'Osawald Wirth

Vous comprendrez que ce sujet enrichit l'interprétation que l'on peut faire de l'Arcane Sans Nom du Tarot. Je trouve intéressant de comprendre combien la mort est une donne essentielle dans le processus de vie. Voilà qu'une année s'achève, c'est la fin d'une époque, et cela nous ramène à des deuils à faire. Nous tous, sommes confrontés à de petites morts récurrentes. La Non-Nommée nous rappelle que mourir à soi-même, à ses illusions, à ses regrets, à ses croyances, à ce qui nous attache, est inévitable et nécessaire dans tout processus de vie. Je sais combien cette lame fait peur aux consultants qui la rencontrent dans leur tirage. Alors qu'il s'agit d'acceptation et d'un passage naturel entre mort et renaissance.

Puisse ces quelques lignes ouvrir votre vision de cette lame.

* à voir sur le site de la BNF les magnifiques représentations du Tarot de CharlesVI:

http://expositions.bnf.fr/renais/feuille/index4.htm