animus

La Force, le Tarot au cinéma (5)

Affiche out of africaLe sens caché des films

Out of Africa

Film de 1985

réalisé par Sidney Pollack

avec Meryl Streep et Robert Redford

Ce film lyrique et romantique est en réalité l’histoire de l’accession d’une femme à sa propre force intérieure. C’est le parcours d’une danoise exilée en Afrique qui apprend à s’autonomiser au travers d’une rencontre qui va bouleverser son existence. On peut penser que l’aventurier aviateur chasseur de fauve qui est incarné par Robert Redford constitue cette fameuse rencontre. Il est vrai qu’il va être celui qui fait battre son cœur, mais là aussi, plus que l’histoire d’amour entre cet homme et cette femme, c’est en fait la rencontre initiatique avec le lion, ou plus exactement la lionne qui nous est conté dans ce film. Chaque rencontre avec l’animal va déterminer un moment clé dans le cheminement identitaire de la jeune femme. Et par la même occasion la lionne va se révéler être un animal symbole qui fait écho à la puissance en développement de l’héroïne. A chaque fois elle va un peu plus loin dans son autonomie, son ancrage, son affiramtion, sa détermination et son courage.

N’est-il pas un arcane du Tarot qui nous rappelle les enjeux de ce film ? L’arcane 11 de la Force bien-sûr !!! On y voit une jeune femme douce qui embrasse un lion, dotée d’une force tranquille elle dompte la bête dans une facilité déconcertante. Cette lame du tarot délivre un enseignement : celui de la maîtrise des émotions et des pulsions par la reconnaissance et l’intégration de sa sphère émotionnelle et instinctuelle.

11 force

Out of Africa nous montre l’appropriation de ce qui constitue la force fondamentale d’une femme, elle aussi en arrive à dompter sa part sauvage, l’animalité féroce et débridée qu’elle porte en elle, qu’elle méconnaissait et qu’elle aura besoin par conséquent de canaliser. En ce sens le lion est l’animal guide de l’héroïne. Tout comme sur la lame la bête se confond avec la robe de la jeune femme, elle semble sortir des entrailles du personnage féminin, elle représente donc un aspect profond de l’être. La Force évoque la connexion à son animal totem.

Ainsi au départ Meryl Streep nous montre une jeune femme qui fuit son pays originel et sa condition de semi-aristocrate engoncée dans un milieu trop conformiste pour elle. Elle aspire à trouver la liberté d’être et ne trouve que ce mariage improbable avec un coureur de jupon fêtard et irresponsable pour échapper à sa condition trop étriquée au regard de sa nature rebelle. Elle va vite déchanter et sera bien obligée d’affronter seule la gestion éprouvante de la ferme africaine qu’ils ont acquise tous les deux sur un coup de tête.

C’est dans ces conditions où la baronne fraîchement débarquée, pleine d’illusions sur le mariage et sur elle-même au fond, va faire sa première rencontre avec la lionne. Prise de panique, tremblante elle nie la splendeur de l’animal et réclame sa mort, tuez-le dit-elle à Finch Hatton, son futur amant. Son rejet nous indique qu'elle refoule cette part d'elle-même. La lionne s’approche et passe son chemin impassible. C’est une belle leçon pour l’héroïne qui n’est pas encore mature, car pour l'instant, elle exprime sa vulnérabilité et se sent impuissante devant la bête.

pop e africa

La deuxième fois qu’elle rencontre l’animal, elle a depuis progressé dans son cheminement. Elle conduit un troupeau de bœufs seule, enfin accompagnée de son second, sorte de double inversé d’elle-même, son animus, un africain, le fait qu’il soit noir symbolise son inconscient en somme. Elle prouve par cet acte héroïque son audace à la limite de l’inconscience. Elle va certes épater tout le monde au cours de cette épopée dans la savane. Finch Hatton lui donne au passage une boussole, acte fort révélateur sur l’idée essentielle de ne pas perdre sa direction dans le paysage intérieur de sa propre psyché.

Lionne

Donc lors de cette rencontre avec la lionne, elle semble plus vaillante et sûre d’elle. Elle fait montre d’ailleurs d’une volonté farouche au risque un peu fou de se faire dévorer, car la bête est impressionnante, fort agressive. Et la jeune femme ne possède qu’un fouet et sa seule rage pour la faire déguerpir. Malgré sa réussite, elle en retire des lacérations d’épines sur son buste. Elle paye un tribu corporel. Ceci pour nous signifier qu’elle a manqué de se faire tuer, car son accession à sa force instinctuelle n’est pas si simple, c’est tout de même une énergie explosive, dangereuse et éparpillée, en réalité non-maîtrisée. Elle réalise alors qu’elle détient un courage insoupçonné jusque là et ce au prix fort.

Tout au long du récit nous allons la voir peu à peu s’affirmer et se positionner avec vigueur et conviction jusqu’à défier la communauté machiste des colons, qui lui ont d’ailleurs refusé l’entrée de leur club au tout début du film. Elle va se révéler en femme indépendante qui tient tête à l’autorité et domine les obstacles.

Shoot africa

La dernière rencontre avec la lionne sera exécutée dans une maîtrise parfaite, la scène au ralenti renforce ce sentiment de sérénité que dégage la jeune femme. Très tranquillement alors que la bête fonce sur elle, elle va lui tirer dessus avec son fusil dans un geste élégamment exécuté. Elle se mord la lèvre. Signe que cet acte marque par le sang son initiation. On y voit toute sa concentration. En psychologie jungienne, tuer l’animal symbolise le fait de s’emparer et d’intégrer la force de l’animal. Tout comme Hercule lorsqu’il tue le lion de Némée. A ce moment du récit Meryl Streep réalise qu’elle sera à jamais une femme forte capable d’affronter les épreuves que la destinée va lui présenter, elle a même trouvé son pouvoir personnel. Elle quitte l’Afrique, forte de ce nouveau talent qu’elle va durant toute sa vie ensuite développer et révéler au monde. Elle est désormais une écrivaine, un auteur talentueux, une conteuse extraordinaire.

Et pour finaliser cette flamboyante réussite, le club des hommes va lui ouvrir son bar, tous s’inclinant devant la beauté morale de cette femme. Joli moment qui conclut cette belle histoire de l’autonomie d’une femme. Au fond elle comprend qu'elle n'a pas besoin d'un homme pour exister, elle s'est désormais affranchit du pouvoir masculin en se l'appropriant, elle s'est uni à son animus au travers de son accomplissement.

Il y aurait beaucoup à dire encore, notamment sur la relation avec Finch Hatton incarné par le beau Robert Redford, mais j’ai voulu dans cet article mettre l’accent sur les liens entre Out of Africa et l’arcane de la Force. Je vous invite à revoir ce film, car sous ses dehors de film romantique, c’est un magnifique récit qui peut tous nous inspirer dans notre processus d’individuation.

C’était aussi l’occasion idéale de donner un complément à mes élèves de 1ère année suite au dernier cours qui portait entre autres sur cet arcane.Clin d'œil

Autres articles sur le cinéma:

Le Tarot au cinéma (1) "V pour Vendetta"

Le Tarot au cinéma. (2) Le Diable s'habille en Prada

Le Tarot au cinéma. (3) Star Wars

La Quête, le Tarot au cinéma(4)